Index des enregistrements de capoeira de Simone Dreyfus

Pol Briand – polbrian@mandinga.fr

Revu: 12 dec 2006.

Information générale

À l'issue d'une mission éprouvante en Amazonie pour le compte du Serviço de proteção dos Índios, son ethnologue-en-chef Darcy Ribeiro envoie l'ethnologue française Simone Dreyfus séjourner quelque temps à Salvador, Bahia. Orientée par Pierre Verger, elle enregistre des musiques de candomblé et de capoeira1.

Ces enregistrements fourniront la base du disque édité par le Département d'Ethnomusicologie du Musée de l'Homme, Brésil vol. 2 -- Musique de Bahia LD-16, 1956. Le volume 1 présente des exemples de musique indienne; les éditions phonographiques VOGUE l'ont réédité en 1969 et en 1972, mais nous n'avons pas de certitude quant au volume 2.

Les enregistrements sont conservés au laboratoire d'ethnomusicologie du Musée de l'Homme (CNRS UFR 7173). Je remercie M. Tran Quan Hai et Mme Simone Dreyfus-Gamelon de m'y avoir donné accès.

Titre
Capoeira Bahia 30/10/55
Date
Dimanche 30 octobre 1955
Auteurs
  • Simone Dreyfus-Roche (Gamelon) (1925 –)
  • Waldemar Rodrigues da Paixão, Mestre Waldemar (1916—1990)
Localisation des originaux
Phonothèque du Musée de l'Homme, Laboratoire d'ethnomusicologie — CNRS UMR 7173.
Cote
BM.967.015.11
Technique
Media
Scotch tape nº111 A-P 1200ft (8” reel)
Vitesse d'enregistrement
19cm/s
Matériel
Inconnu. Quelques défauts à l'enregistrements, probablement dus à l'assistance.
Sommaire
Prise 1
09:02
Prise 2
06:52
Prise 3
05:54
Prise 4
04:17
Total
26:05
Commentaire
Captation perturbant peu le déroulement de la capoeira dont elle rend compte.
Bonne qualité technique et bon placement du micro.
Les participants ne sont pas identifiés. Nous reconnaissons la voix de Waldemar Rodrigues da Paixão.

Contenu

Nous avons découpé l'enregistrement en prises selon les arrêts audibles dans l'enregistrement original.

Voyez le Glossaire pour une définition precise des termes portugais et une description des instruments.

Dans la table, la couleur de fond dénote une séquence de capoeira complète avec chula, canto de entrada et un ou plus corridos.

Composition de l'orchestre

Un sifflet à roulette, qui ne participe pas à la musique, intervient à certains moments. Des témoignages indiquent qu'il lançait ou arrêtait le jeu de capoeira. On entend aussi beaucoup de conversations dans l'ambiance animée et joyeuse de la capoeira de Waldemar2.

Description sommaire des enregistrements

no. Durée Description
1 09:02
  1. Conversations ... Sifflet ... Début de la musique (86 bpm) [Waldemar] Vão vadear … deixa ele vadear...
  2. 01:20 Chula: Torpedeira e encouraçado (97 bpm)
  3. 02:15 Canto de entrada: Iê é mandingueiro... 3 coups de sifflet.
  4. 03:30 Corrido: Paraná ê (120 bpm) 06:52 - accident: 0,6 s sans son.
  5. Sifflet. Musique instrumentale. Exclamations. Ambiance mouvementée avec voix. Conversations. Sifflet. Conversations confuses [Waldemar] Ah, vou descansar...
2 06:52
  1. Instrumental, 82 bpm
  2. 00:40 Chula: Torpedeira e encouraçado (96 bpm)
  3. 01:35 Canto de entrada: Iê é mandingueiro... (la suite diffère de la prise 1)
  4. 02:50 Corrido: É-é-ê tum tum tum / olhe a pisada de Lampião (114 bpm).
  5. 05:40 Instrumental 124 bpm. Encouragements.
3 05:54
  1. Instrumental 108 bpm. Conversations. Sifflet. Exclamation Embora menino!
  2. 01:40 Corrido: Abalou capoeira abalou (110...122 bpm) Waldemar utilise les vers de la Chula de la prise 1, et sur le desafio bien connu de Riachão e o Negro; il improvise aussi sur les paroles du refrain.
  3. 05:18 Instrumental. Sifflet.
4 04:17 Commence au milieu d'un chant.
  1. Corrido: Zum Zum Zum/ Besouro é um (112 bpm).
  2. 00:50 Instrumental [Waldemar] Agora! (...) Deixe a bateria... 01:09 Sifflet bref. Duo de berimbaus (120 bpm), voix 04:12 Sifflet long. [Waldemar] Olha neguinho...

Notes

1 Communication téléphonique de Mme. Gamelon.

2 Voir la description par la compositrice Eunice Catunda: Capoeira no terreiro de Waldemar, Fundamentos, São Paulo, 1952.